Parution de l’arrêté sur les nanomatériaux dans l’agroalimentaire

L’arrêté concernant l’étiquetage des nanomatériaux dans les denrées alimentaires est paru le 5 mai dernier. Cet arrêté redéfinit ce qu’il faut entendre par nanomatériau manufacturé : « tout matériau produit intentionnellement présentant une ou plusieurs dimensions de l’ordre de 100 nm ou moins, ou composé de parties fonctionnelles distinctes, soit internes, soit à la surface, dont beaucoup ont une ou plusieurs dimensions de l’ordre de 100 nm ou moins, y compris des structures, des agglomérats ou des agrégats qui peuvent avoir une taille supérieure à 100 nm mais qui conservent des propriétés typiques de la nanoéchelle ».

Ensuite il définit clairement que tout ingrédient nano présent dans une denrée alimentaire doit être indiqué sur l’étiquette par la mention [nano] entre crochets.

Les industriels de l’agro-alimentaire, qu’ils soient fabriquants, distributeurs ou importateurs de nano , sont concernés par ce texte. Attention toutefois, ceci n’est obligatoire que si la teneur en nano dans le produit est supérieure à 10 %. Ce seuil est celui qui a été proposé par l’EFSA (agence européenne de sécurité des aliments) qui se trouve à Parme en Italie.

Parmi les nano utilisés en agroalimentaire, nous pouvons citer le dioxyde de titane comme colorant ou la nano silice.

L’occasion de rappeler que nous proposons des formations sur la déclaration R-Nano, n’hésitez pas à nous contacter.

 

 

%d blogueurs aiment cette page :