Rappel des distances de sécurité

La prévention avant la négociation…

Les Hommes ont souvent du mal à calculer ou appréhender la prise de risque lorsque celle-ci engendre une approche non linéaire…C’est le cas de la vitesse qui peut être impliquée :

  • Dans les chutes de hauteur
  • Dans les risques routiers

Dans le cas des véhicules, c’est pire, car vous avez 2 imbrications liées à un carré : La distance d’arrêt et l’énergie de l’impact . Si on s’intéresse uniquement à la distance d’arrêt (Temps de réaction + Distance de freinage).  On peut appliquer cette formule simplifiée :

  • 80 Km/h il faut 8*8 soit 64 mètres pour l’arrêt sur route sèche
  • 90 Km/h il faut 9*9 soit 81 mètres pour l’arrêt sur route sèche

On voit que pour 10 Km/h de plus, il faut 17 mètres de plus pour l’arrêt avec cette formule. Une approximation linéaire nous donnerait pour 80 Km/h, 64 mètres donc pour 90 Km/h, 72 mètres. Ceci nous donne une erreur de 9 mètres …. ce qui n’est pas négligeable !

Certains pourront prétendre que l’approximation est un peu grossière… effectivement, suivant les calculs on peut estimer entre 11,5 mètres à 17 mètres cependant la proportion de l’erreur reste proche… Dans tous ces cas on admettra un temps de réaction normal, il ne faut pas être au téléphone…

Dans ces 2 cas, le risque de chute ou le risque routier, l’énergie engendrée est égale à la moitié de la masse multipliée par la vitesse au carré (1/2 m V²). Ce qui vous fait prendre un risque beaucoup plus élevé que ce que vous pensez…lié au carré de la vitesse !

En bref, si vous tombez ou vous déplacez à 50 Km/h pour peser beaucoup plus lourd que ce que vous pensez ! Et vous n’aurez pas le temps de négocier ou de réagir.

Un excellent exemple fourni par la prévention routière néo-zélandaise, pensez que la négociation face à la vitesse n’est jamais une option …

 

%d blogueurs aiment cette page :