risque professionnel

La lumière bleue – 2.0.0

Risques liés aux ambiances lumineuses

Evolution de l’exposition à la lumière bleue

Au vu de l’évolution de l’usage des LED les études sur les impacts de leur utilisations intensives évoluent. Notre exposition à la lumière bleue est maintenant quotidienne on ne peut presque plus y échapper. La fréquence d’exposition au risque est donc bien supérieure aux 8 heures estimées lors des tests de la QR 113.

Les articles intéressants pour se faire un avis sont listés ici :

  • Santé.gouv.fr : Effets sur la santé de l’exposition à la lumière bleue
  • Anses : les recommandations de l’Anses pour limiter l’exposition à la lumière bleue
  • L’académie de médecine : Pollution lumineuse et santé publique

Les personnes à risque pour l’exposition à la lumière bleue

On peut donc maintenant isoler des personnes à risques :

  • Enfants,
  • Personnes sans cristallin ou porteuses d’un cristallin artificiel,
  • Personnes atteintes de certaines maladies oculaires et cutanées ou consommant des substances photo-sensibilisantes.

L’article de vulgarisation produit par le fabricant de verre Esilor et intéressant : essilor.fr/la-vue/lumiere/la-lumiere-bleue-et-la-vue .

Conclusion :

La lumière bleue représente un risque à mesurer puisqu’il engendre d’éventuel dommage sur la rétine DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge) et qu’il peut modifier les cycles circadiens.

https://solidarites-sante.gouv.fr/sante-et-environnement/activites-humaines/exposition-aux-ondes/article/effets-sur-la-sante-de-l-exposition-a-la-lumiere-bleue