Méthode d’évaluation

Dernière mise à jour le 7 février 2018

Le logiciel DigiRisk est un outil qui  permet de réaliser l’évaluation des risques au sein de votre entreprise, avec 2 méthodes d’évaluation des risques :

Méthode simplifiée

Le choix de la méthode d’évaluation des risques a lieu lors de la création d’un risque. Ensuite on ne pourra plus la changée.

Pour la méthode simplifiée il suffit de choisir dans les 4 couleurs ci dessous.cotation

Cette méthode permet notamment de récupérer les cotations avec d’autres méthode, on peut noter le resultat de Seirich, de Karasek etc…

Méthode avancée

En cliquant sur la roue crantée, vous pourrez cocher chaque case. DigiRisk propose une cotation allant de 0 à 4 pour chacune des variables suivantes:

  • la gravité
  • l’exposition
  • l’occurrence
  • la formation
  • la protection

méthode d'evaluation

En fonction de cela, la cotation de votre risque sera immédiatement calculée par DigiRisk et priorisée sur la méthode simplifiée (4 couleurs)

La gravité:

La variable de la gravité réfère au caractère plus ou moins sérieux du risque étudié. Ainsi, la note de 4 induit une menace sur la vie, c’est à dire un risque mortel; la note de 3 induit un risque aux conséquences graves avec interruption du temps de travail supérieure à 5 jours; la note de 2 identifie une blessure ou accident concluant sur une interruption du temps de travail inférieure à 5 jours; la note de 1 induit une éventuelle blessure légère, alors que la note de 0 élimine tout risque de blessure lié au danger identifié.

L’exposition

L’exposition réfère au contact des salariés avec la matière, éventualité ou activité mise en cause. Cette variable peut être notée 4 si le ou les salariés sont exposés au risque minimum 1 fois par jour; 3 si l’exposition est occasionnelle c’est à dire hebdomadaire à quotidienne; 2 si la mise en contact avec le danger incriminé est inhabituelle, c’est à dire mensuelle à hebdomadaire; 1 si elle est rare, c’est à dire une à quelques fois par an; et enfin 0 si le personnel n’est jamais en contact avec le danger identifié.

L’occurrence

L’occurrence représente l’historique du risque. Il s’agit de savoir combien de fois auparavant le risque s’est avéré, et en quelles proportions. Ainsi, notez 4 sur cette variable si le risque observé s’est produit au moins une fois tous les mois jusqu’à présent; notez 3 s’il s’est produit quelques fois dans l’année; 2 s’il s’est avéré que dans d’exceptionnelles circonstances, et 1 s’il n’est jamais arrivé.

La formation

La formation rend compte de l’effort fourni par l’entreprise dans l’aide à la formation de ses salariés sur les différents processus et situations à risques de l’entreprise (incendies, connaissances des divers produits dangereux de l’entreprise…) La note de 4 renvoie ainsi à une absence totale de formation ou prévention sur le risque concerné; la note de 3 réfère à une formation minimale obligatoire réalisée par la société; la note de 2 renvoie à une formation individuelle obligatoire effectuée, et la note de 1 renvoie à une mesure de prévention régulière mise en place.

La protection

La protection correspond aux mesures installées par la société pour prévenir les conséquences liées au danger étudié. La note de 4 réfère à une absence totale de protection; la note de 3 renvoie à un système de protection individuelle, c’est à dire une protection dépendant de la réaction du salarié( fuir); la note de 2 renvoie à une protection collective (mise en place d’arroseurs automatiques en cas d’incendie); la note de 1 correspond à toute mesure de protection intrinsèque au risque ( risque de déclaration d’incendie dans un local fermé à l’écart de tout salarié ou poste de travail)

Si vous ne souhaitez pas classifier vos risques selon la méthode de notation EVARISK, vous pouvez alors décocher « insérer la méthode d’évaluation d’EVARISK », et ainsi décider d’insérer ou non les opérateurs et variables de base.

Correspondance des cotations obtenues par multiplication et le resultat sur 100

« 0 »: « 0 »,
« 1 »: « 1 »,
« 2 »: « 2 »,
« 3 »: « 3 »,
« 4 »: « 4 »,
« 5 »: « 5 »,
« 6 »: « 6 »,
« 8 »: « 7 »,
« 9 »: « 8 »,
« 12 »: « 10 »,
« 16 »: « 12 »,
« 18 »: « 14 »,
« 24 »: « 17 »,
« 27 »: « 20 »,
« 32 »: « 25 »,
« 36 »: « 27 »,
« 48 »: « 31 »,
« 54 »: « 35 »,
« 64 »: « 40 »,
« 72 »: « 42 »,
« 81 »: « 44 »,
« 96 »: « 46 »,
« 108 »: « 48 »,
« 128 »: « 50 »,
« 144 »: « 55 »,
« 162 »: « 60 »,
« 192 »: « 66 »,
« 216 »: « 70 »,
« 243 »: « 77 »,
« 256 »: « 80 »,
« 288 »: « 84 »,
« 324 »: « 87 »,
« 384 »: « 90 »,
« 432 »: « 92 »,
« 512 »: « 95 »,
« 576 »: « 96 »,
« 768 »: « 98 »,
« 1024 »: « 100 »

Version 5.X.X.X

Méthode Evarisk


Evarisk vous aide à l’évaluation des risques, en vous proposant sa méthode. Pour vous renseigner et comprendre cette méthode, cliquez sur Réglages puis sur Digirisk. Vous voyez apparaître différents onglets, cliquez sur Dangers, puis cliquez sur « Evarisk ». NB : Vous trouverez à côté la formule de la méthode de calcul, incluant les 5 paramètres : gravité, exposition, occurrence, formation et protection.

La méthode Evarisk intègre les 5 paramètres, vus précédemment, en effectuant une multiplication entre chaque. Le résultat de cette opération donnera une évaluation du risque sur 1024.

 

Ajouter une nouvelle méthode


Vous avez également la possibilité d’ajouter une nouvelle méthode. Pour cela, cliquez sur « ajouter », situé à côté de « Méthode d’évaluation ». Puis, vous pouvez ajouter le nom de la nouvelle méthode, modifier le nombre de variables ou bien en importer. Une fois que vous avez réalisé toutes vos modifications, vous pouvez enregistrer pour sauvegarder vos nouvelles données, cliquez sur « enregistrer ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :