Les risques psychosociaux

La définition du gouvernement

Les risques psychosociaux sont souvent résumés par simplicité sous le terme de « stress », qui n’est en fait qu’une manifestation de ce risque en entreprise. Ils recouvrent en réalité des risques professionnels d’origine et de nature variées, qui mettent en jeu l’intégrité physique et la santé mentale des salariés et ont, par conséquent, un impact sur le bon fonctionnement des entreprises. On les appelle « psychosociaux » car ils sont à l’interface de l’individu ( le « psycho ») et de sa situation de travail.

Sur le site dédié a ce sujet :

http://www.travailler-mieux.gouv.fr/Stress-les-risques-psychosociaux.html

Vous pourrez aussi retrouver une « video formation » de 60 minutes sur le site de l’Aract picardie qui vous permettra d’en savoir plus sur ces risques, leur dépistage et la mise en œuvre d’actions correctives concrètes dans le DUER.

http://www.cestp.aract.fr/

Les relations entre les individus et le travail sont des relations complexes et leur incidence sur l’évaluation des risques est important, au travers de ressources comme le site  de Philippe Davezies (Enseignant Chercheur Lyon I) vous trouverez des éclairages intéressants et notamment comment integrer les RPS dans le DUER.

Comment évaluer les RPS

La mesures du risques de RPS  peut être évalué avec la méthode d’évaluation d’Evarisk qui cote les interactions entre l’homme et le danger avec 5 critères :

GravitéExpositionOccurenceFormationProtection
0Pas de blessure possibleJamais en contact
1Blessure légèreRare, 1 fois par anJamais arrivéPrévention régulièreIntrinsèque
2ITT<5jours ou effet réversibleInhabituelle, 1 fois par mois.Est déjà arrivé dans des circonstances exceptionnellesFormation individuelle obligatoireCollective
3ITT>5jours ou effet irréversibleOccasionnelle, 1 fois par semaineDéjà produit 2 foisFormation obligatoire non réaliséeIndividuelle
4Menace sur la vieFréquente, 1 fois par jourSe produit tous les moisPas de formation ni de préventionRien

Cependant, la mise en place des questionnaires de Karasek permet d’avoir une quantification précise du stress. La synthèse en lien donne des informations précises sur les RPS. On va trouver un tableau de statistique entre les métiers ou le risque est le présent.

Un exemple

Pour les Chefs d’entreprises et Managers nous avons mis a la fin de l’article les principaux facteurs de risques  pour l’industrie pharmaceutique selon une étude de l’ARACT picardie :

Les facteurs de risques prépondérant dans l’industrie pharmaceutique :

  • La transparence dans le calcul des primes
  • La visibilité sur l’atteinte de mes objectifs
  • La sécurité de mon emploi
  • La restitution de mes résultats
  • Le travail de prestataires sur mon secteur
  • La communication interne
  • Mes perspectives de progression de carrière
  • L’évolution du marché pharmaceutique
  • L’objectif du nombre de contacts par jour
  • Les possibilités d’entrer en communication avec le siège
  • La prise de décision sur mon activité de travail
  • Mon temps de travail hebdomadaire
  • Le contrôle exercé sur mes pratiques professionnelles
%d blogueurs aiment cette page :