les groupes de séparation de matières en IMDG

Actualités ADR

La réglementation IMDG impose à l’expéditeur de matières dangereuses d’indiquer sur la déclaration IMDG les groupes de séparation de matières pour chaque matière dangereuse remise au transport.

Ces  groupes de séparation de matières sont les suivants :

  • groupe 1 : acides
  • groupe 2 : composés de l’ammonium
  • groupe 3 : bromates
  • groupe 4 : chlorates
  • groupe 5 : chlorites
  • groupe 6 : cyanures
  • groupe 7 : métaux lourds et sels métalliques (y compris les composés organométalliques)
  • groupe 8 : hypochlorites
  • groupe 9 : plomb et ses composés
  • groupe 10 : hydrocarbures liquides halogénés
  • groupe 11 : mercure et composés du mercure
  • groupe 12 : nitrites et leurs mélanges
  • groupe 13 : perchlorates
  • groupe 14 :  permanganates
  • groupe 15 : les poudres métalliques
  • groupe 16 : peroxydes
  • groupe 17 : azotures
  • groupe 18 : alcalis

Ces groupes de séparation de matières sont définis au chapitre 7.2 du code IMDG. Il existe quelques spécificités dans le document de transport rédigé par l’expéditeur. Par exemple, lorsqu’une matière, une solution ou ou mélange est expédié sous une rubrique NSA non répertoriée dans l’un des 18 groupes de séparation de matières figurant ci-dessus, mais que l’expéditeur décide que cette matière, cette solution ou ce mélange relève néanmoins d’un des 18 groupes de séparation, ce groupe de séparation doit figurer  sur le document de transport. De plus la mention « Transport conforme à 7.2.1.13.1.2 du Code IMDG » doit être incluse dans le document de transport lorsque l’on applique les dispositions particulières de séparation prévues par le code IMDG.

La règle générale veut que des marchandises dangereuses qui doivent être séparées ne doivent pas être chargées dans la même unité de transport (cargo transport unit ou CTU).